Cela est pour nous une évidence: un parfum, lorsque nous le respirons, libère notre imaginaire. La rencontre avec un parfum provoque en nous des associations inconscientes, des rêves. Il nous fait voyager et un parfum composé uniquement de fleurs et de plantes nous fait voyager naturellement.

souris_reve

Qu’en est-il pour les animaux? Les fragrances les font-ils aussi rêver et voyager? Au contact des parfums, les animaux éprouvent-ils des réactions similaires aux nôtres ou bien les parfums des fleurs provoquent-ils en eux d’autres réactions?

Pour tenter de répondre à cette question et comprendre ce que le parfum d’une fleur provoque chez l’animal, des équipes ont mené des recherches et viennent de publier leurs derniers travaux (1, 2). Ceux-ci ont porté sur l’étude des réactions de petits mammifères lorsqu’ils respirent les parfums de la lavande et celui d’un agrume, la bergamote. Des plantes dont les huiles essentielles sont connues pour leurs leurs effets relaxants chez l’homme (3, 4).

bergamote

L’équipe italienne de recherche, qui a commencé ses travaux sur la bergamote il y a plus de 10 ans (5), a montré que chez les animaux, respirer le parfum de l’huile essentielle déclenche des effets similaires et d’intensité comparable à ceux obtenus par des injections de benzodiazépines. Les travaux sur la lavande (2) ont montré que de la même manière que pour la bergamote, dans les deux cas, naturel ou synthétique, les mécanismes impliqués dans le système nerveux des mammifères font intervenir des intermédiaires similaires, comme la sérotonine.

lavande
kangourou_détendu1

Certes, il reste à la science de nombreux progrès à réaliser mais à défaut de savoir si les fleurs font rêver les animaux, nous savons maintenant que pour les détendre et les libérer du stress, les fleurs sont aussi efficaces que les produits chimiques de synthèse.

Pourrions nous, nous aussi, avantageusement et sans effets secondaires majeurs, utiliser les fleurs pour leurs effets anxiolytiques naturels? Pourrions nous détourner les patients des produits synthétiques au profit des simples?

Pour valider scientifiquement les fleurs face aux produits de l’industrie pharmaco-chimique, seuls des tests systématiques nous apporteraient la réponse. Cependant, mener de telles recherches et effectuer des essais cliniques chez l’homme (6) pourrait s’avérer plus complexe que de faire respirer des fleurs aux animaux.

___________________

Références

1. Bergamot Essential Oil Attenuates Anxiety-Like Behaviour in Rats.
Molecules. 2017 Apr 11;22(4). Doi: 10.3390/molecules22040614.
http://www.mdpi.com/1420-3049/22/4/614
2. Exploring Pharmacological Mechanisms of Lavender (Lavandula angustifolia) Essential Oil on Central Nervous System Targets. 
Front. Pharmacol. 2017; 8: 280. Pub. Online 2017 - May 19. Doi: 10.3389/fphar.2017.00280 -
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5437114/pdf/fphar-08-00280.pdf
3. Monographie de l’agence Européenne du médicament sur la lavande. 
Agence Européenne du Médicament: 27 Mars 2012 - EMA/HMPC/143181/2010.
http://www.ema.europa.eu/docs/en_GB/document_library/Herbal_-_Community_herbal_monograph/2012/06/WC500128644.pdf
4. Effect of aromatherapy with orange essential oil on salivary cortisol and pulse rate in children during dental treatment: 
A randomized controlled clinical trial. 
Adv. Biomed. Res. 2013, 2. Doi: 10.4103/2277-9175.107968 . 
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3732892/
5. The essential oil of bergamot enhances the levels of amino acid neurotransmitters in the hippocampus of rat: 
Implication of monoterpene hydrocarbons.
Pharmacological Research - 55, 4, April 2007, p.255 - Doi: 10.1016/j.phrs.2006.11.010
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17196823
6. Citrus bergamia essential oil: from basic research to clinical application.
Front. Pharmacol. 2015; 6: 36. Pub;online 2015 Mar 2. Doi: 10.3389/fphar.2015.00036
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4345801/pdf/fphar-06-00036.pdf

 
Pour aller plus loin, une revue de 2015 sur les effets anxiolytiques des huiles essentielles:
A Systematic Review of the Anxiolytic-Like Effects of Essential Oils in Animal Models - 
Molecules 2015, 20, 18620-18660; Doi:10.3390/molecules201018620
www.mdpi.com/1420-3049/20/10/18620/html.

________________

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.